Pharmacie Montréal

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 916, Ste-Catherine E.
Ville/Arrondissement/Quartier Ville-Marie
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction 1934
Propriétaire Charles Édouard Duquette, Jean-Paul Duquet (fils)
Style architectural Art Déco
Nombre d’étages 5
Superficie 2 238,50 m2
Évaluation foncière 3 342 100 $
Historique des fonctions Pharmacie d’officine
Fonction actuelle Logements et commerces
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Pharmacie Montréal
Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1934-1985
Changements de propriétaires Association avec Louis Michaud et Jean Coutu en 1973. Vendue en 1985 à Jean Coutu.
Lien avec l’histoire de la pharmacie Une des plus grandes pharmacies du monde et première franchise du groupe Jean Coutu

Histoire du bâtiment:

La Pharmacie Montréal, située sur la rue Sainte-Catherine de 1923 à 1985 est sans doute l’un des bâtiment pharmaceutique les plus importants de la scène montréalaise. Son fondateur, le pharmacien Charles Édouard Duquette, a permis un rayonnement international de son établissement par son audace et son sens des affaires.

La petite pharmacie d’officine est rapidement devenue une véritable institution, offrant la livraison partout sur l’Ile de Montréal. Plus d’une cinquantaine de voitures au nom de l’établissement permettent ce service, de jour comme de nuit.

M. Duquette y développe des pratiques commerciales. En effet, il est le premier au cours des années 1920-1930 à vendre dans une pharmacie des produits tels que des parfums, du maquillage et le développement de photos. Il est également l’un des premiers à utiliser le concept d’escomptes et de rabais par ses « prix coupés ». De plus, lors de la Deuxième Guerre Mondiale, M. Duquette offre des ravitaillements aux gens du quartier en contrepartie pour leur achats en magasin.

916, Ste-Catherine E. 2

Pharmacie Montréal 1er avril 1936, source: Google Maps

Sa vision de la pratique pharmaceutique crée une véritablement polémique au sein du Collège des pharmaciens et de ses confrères. Vingt-deux procès sont intentés contre lui, mais il en sort toujours vainqueur.

L’inauguration de la Pharmacie Montréal s’est déroulée en 1934 au 916 rue Sainte-Catherine Est. Le bâtiment de cinq étages a été pensé par l’architecte Raoul Gariépy à qui l’on doit aussi le cinéma Rialto (5723 Av du Parc). La Pharmacie Montréal est alors la plus grande pharmacie de détail au monde, et la première au Canada à ouvrir ses portes 24 heures sur 24, service qu’elle offre jusqu’en 1973. Elle désert une clientèle diversifiée, comprenant les gens du quartier, mais également des personnes issues d’un milieu plus huppés, certains membres de la mafia ou de la classe politique, ainsi que les gens de la vie nocturne.

En 1950, M. Duquette s’associe avec son fils, Jean-Paul Duquet. Ce dernier prendra la relève en 1966, au décès de son père.

En 1973, M. Duquet s’associe avec Louis Michaud et Jean Coutu. La Pharmacie Montréal devient alors la première franchise des Pharmacies Jean Coutu, ainsi que la sixième succursale de la chaîne.  Cette transaction est une opportunité en or considérant la notoriété de la Pharmacie Montréal.

Anecdotes:

M. Duquette vendait des parfums une cinquantaine de dollars, prix élevé pour l’époque, aux hommes souhaitant offrir de beaux cadeaux aux jolies demoiselles du Bellevue Casino, sur la rue Ontario. Le lendemain, les femmes retournaient à la pharmacie et M. Duquette rachetait les bouteilles pour la moitié du prix vendu. Un flacon pouvait ainsi se vendre une dizaine de fois.


La Pharmacie Montréal est le premier immeuble au Canada à avoir des portes à ouverture automatique. Ces portes avaient la particularité de ne pas avoir de serrure. En 1958, M. Duquet enlève complètement les portes et installe un système d’air qu’il a importé de Suisse lui permettant de conserver la chaleur à l’intérieur du bâtiment.


L’établissement devient au fil du temps un véritable attrait touristique. Or, M. Duquette engage des étudiants pendant l’été pour être guides touristiques au sein de la pharmacie.


La Pharmacie Montréal fait partie des premiers gratte-ciel de la ville.


M. Duquette a beaucoup contribué au développement de l’Est de la métropole. En effet, il a milité pour que la Place des Arts soit à l’angle des rues Berri et Sainte-Catherine, à proximité de « La plus grande pharmacie du monde ». Son souhait ne s’est toutefois jamais réalisé.


L’orthographe du nom de famille de Jean-Paul Duquet diffère de celle de son père M. Duquette en raison d’une erreur sur son baptistaire.

Auteure: Catherine Raymond

Date de rédaction: 04/08/2016
Date de publication: 15/01/2018

Sources: La Presse. La Pharmacie Montréal: Il était une fois dans l’Est. http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2180138# [En ligne]  (site visité le 20160804)

Publicités

Industrie Bristol-Myers Squibb Canada

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 2344, boul. Alfred-Nobel, bureau 300
Ville/Arrondissement/Quartier Saint-Laurent
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction 2009
Propriétaire E.R. Squibb & Sons of Canada Limited (ancien)
Style architectural
Nombre d’étages 4
Superficie 10 419,30 m2
Évaluation foncière 18 600 000$
Historique des fonctions Immeuble à bureau
Fonction actuelle Commerciale
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Bristol-Myers Squibb Canada
Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1952 à 2009
Changements de propriétaires 6979530 CANADA inc.(actuel)
Lien avec l’histoire de la pharmacie Entreprise pharmaceutique
Coordonnées 45.4833174,-73.7648624

Histoire du bâtiment:

Ancien bâtiment de l’entreprise, occupé de 1952 à 2009. Situé dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

bat. ent. 6 (2)

Nouveau bâtiment de l’entreprise, occupé depuis 2009. Situé également dans l’arrondissement de Saint-Laurent sur le boulevard Alfred-Nobel.

bat. ent. 6

Source : Bristol-Myers Squibb Canada. [En ligne]. http://www.bmscanada.ca/fr/company/history.

Auteurs :
Catherine Raymond
Pierre-André Savard

Date de rédaction : 4 août 2016
Date de publication : 2019/01/08

Sources: Bistrol-Myers Sqibb Canada. http://www.bmscanada.ca/fr/company/history [En ligne] (Site visité le 4 août 2016).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pharmacie Alfred-J. Laurence

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 2001, rue Saint-Denis, coin Ontario
Ville/Arrondissement/Quartier Ville-Marie (Quartier Latin)
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction Vers 1895
Propriétaire
Style architectural
Nombre d’étages 3
Superficie 1500,00 m2
Évaluation foncière 3 175 000 $
Historique des fonctions
Fonction actuelle Résidentielle et commerciale
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Pharmacie Laurence
Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1891 à 1956
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Pharmacie d’officine

Histoire du bâtiment:

Pharmacie Laurence, source: BAnQ

Pharmacie Laurence, source: BAnQ

Le pharmacien-chimiste Alfred-J. Laurence ouvre sa pharmacie à l’angle des rues St-Denis et Ontario en 1891. Il tient sa pharmacie jusqu’en 1935. Par la suite, son fils prend la relève jusqu’en 1956.

À propos d’Alfred-J. Laurence:

Alfred-J Laurence est l’un des fondateurs de l’École de pharmacie Laval à Montréal en 1906. Celle-ci devient en 1919, l’École de pharmacie de l’Université de Montréal. Il est le premier directeur de l’École. Par ailleurs, il enseigne la pharmacie galénique, chimique et de titrimétrie pendant 42 ans. En 1940, l’Université de Montréal lui décerne le titre de docteur en pharmacie.

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard

Date de rédaction : 2016/08/05
Date de publication: 2019/01/01

Sources:

  1. Bouteilles du Québec. http://bouteillesduquebec.ca/publicites/laurence_aj.htm [En ligne] (site visité le 20160805).
  2. BAnQ.  http://archivesdemontreal.ica-atom.org/uploads/r/ville-de-montreal-section-des-archives/4/1/41609/VM98-Y_1P020.jpg [En ligne].(Site visité le 20160805).
  3. Université de Montréal. Les fêtes du 125: Alfred-J. Laurence. http://www.125.umontreal.ca/Pionniers/Laurence.html [En ligne] (Site visité le 20160805)

 

Industrie – Immeuble Seybold

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 294, rue Saint-Paul Ouest
291, place d’Youville (façade secondaire)
Ville/Arrondissement/Quartier Ville-Marie (Vieux-Montréal)
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction 1901-1902
Propriétaire John Phillip Seybold (1880 à 1922)
Style architectural
Nombre d’étages 6
Superficie
Évaluation foncière
Historique des fonctions Quincaillerie (1902-1907)
Entreprise de confection, de commerce et d’importation de vêtements et de chapeaux et entrepôt de fourrures (1911-1916)
Entrepôt et laboratoire pharmaceutique (1917-1970)
Fonction actuelle Résidences et bureaux
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Lymans Limited
Pharmacie Leduc
Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1917-1970
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Plusieurs entreprises pharmaceutiques ont occupé l’immeuble

Histoire du bâtiment:

Le bâtiment est construit en 1901-1902 par le marchand John Philip Seybold afin d’y loger son entreprise de quincaillerie en gros. L’entreprise quitte ses nouveaux locaux en 1907 et l’immeuble est loué à la Compagnie Paquet Limité de Québec. L’entreprise confectionne, fait le commerce et importe de vêtements et de chapeaux. Elle y tient ensuite un entrepôt de fourrures entre 1911 et 1916. À partir de 1917, l’immeuble est loué à la compagnie Lymans Limited. Plusieurs entreprises pharmaceutiques occupent le bâtiment au cours du XXe siècle, dont la compagnie Leduc et Leduc Limitée à partir de 1940. En 1944, le propriétaire de la compagnie, Dr. Pierre C. Leduc, achète l’immeuble à la succession de John Philip Seybold. Jusqu’au début des années 1970, la compagnie du Dr. Leduc, qui exploite aussi des pharmacies sous le nom de Pharmacie Leduc, installe dans le bâtiment son siège-social, des entrepôts et des laboratoires.

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard
Sarah Pelletier

Date de rédaction: 2016/08/05
Date de publication: 2018/12/25

Sources:

  1. Vieux-Montréal. Fiche d’un bâtiment. http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=k&num=28 [En ligne]. (Site visité le 2018/08/05).
  2. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Immeuble_Seybold_02.JPG://commons.wikimedia.org/wiki/File:Immeuble_Seybold_02.JPG [En ligne]. (Site visité le  2018/01/03)

Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Variables Données
Adresse civique 5415, boulevard de l’Assomption
Ville/Arrondissement/Quartier Montréal/Rosemont
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction 1949
Propriétaire Gouvernement du Québec
Style architectural
Nombre d’étages
Superficie 118 296,60 m2
Évaluation foncière 191 190 700$
Historique des fonctions Hôpital
Fonction actuelle Hôpital
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Hôpital Maisonneuve Rosemont
Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1949 à aujourd’hui
Changements de propriétaires Sœurs de la Charité (1949-1969)
Gouvernement du Québec (1969-aujourd’hui)
Lien avec l’histoire de la pharmacie

Histoire du bâtiment:

Pour plus d’informations sur le département de pharmacie au sein de cet établissement de santé, se référer à la fiche de l’APES ICI.  Cette fiche détaillée a été réalisée dans le cadre des travaux de recherche sur l’histoire de la pharmacie hospitalière lors du 50ème anniversaire de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec. .

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard
Sarah Pelletier

Date de rédaction: 2016/08/10
Date de publication:

Source:

  1. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Hopital_Maisonneuve-Rosemont_11.jp [En ligne]. (Site visité le 2018/01/03).

Pharmacie Baridon

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique Coin St-Catherine et St-Denis
Ville/Arrondissement/Quartier Quartier Latin
Bâtiment toujours existant Non
Année de construction
Propriétaire
Style architectural
Nombre d’étages 3
Superficie
Évaluation foncière
Historique des fonctions
Fonction actuelle
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie St-Denis Drug Hall
Période d’occupation en lien avec la pharmacie Vers 1880
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Pharmacie d’officine

Histoire du bâtiment:

Pharmacie Baridon, source: BAnQ

Pharmacie Baridon, source: BAnQ

Vers 1880, Louis R. Baridon acquiert la pharmacie St-Denis Drug Hall, située au coin des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine. Baridon semble avoir posséder sa pharmacie jusqu’à son décès en 1905 ou 1906. Enfin. Ce pharmacien s’est fait connaître pour son fameux remède breveté, le Beaume Rhumal. La production de ce médicament semble avoir continuée jusqu’aux années 1920. Le bâtiment n’existe plus aujourd’hui.

Auteurs : Catherine Raymond
Pierre-André Savard

Date de rédaction 2016/08/05
Date de publication:

Sources:

  1. Bouteilles du Québec. http://bouteillesduquebec.ca/publicites/baridon_lr.htm [En ligne] (site visité le 20160805).
  2. BAnQ. http://collections.banq.qc.ca/bitstream/52327/2083527/1/2733521.jpg [En ligne] (Site visité le 20160805).

 

Hôpital Saint-Luc (CHUM)

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 1058, Rue Saint-Denis
Ville/Arrondissement/Quartier Ville-Marie
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction
Propriétaire Gouvernement
Style architectural
Nombre d’étages
Superficie 23 964,86 m2
Évaluation foncière 880 676 000 $
Historique des fonctions Hôpital
Fonction actuelle Établissement de santé
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Hôpital Saint-Luc (CHUM)
Période d’occupation en lien avec la pharmacie
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Hôpital

Histoire du bâtiment:

C.H.U.M._HÔPITAL_ST-LUC_,_BOUL._RENÉ-LÉVESQUE,_MONTRÉAL_-_panoramio_-_busand2003

Hôpital St-Luc, Source: Panoramio

Pour plus d’informations sur le département de pharmacie au sein de cet établissement de santé, se référer à la fiche de l’APES ICI.  Cette fiche détaillée a été réalisée dans le cadre des travaux de recherche sur l’histoire de la pharmacie hospitalière lors du 50ème anniversaire de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec.

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard
Sarah Pelletier

Date de rédaction: 2016/08/10
Date de publication: 2018/12/04

Source:

  1. Panoramio. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:C.H.U.M._HÔPITAL_ST-LUC_,_BOUL._RENÉ-LÉVESQUE,_MONTRÉAL_-_panoramio_-_busand2003.jpg [En ligne]. (Site visité le 2018/01/03)

Pharmacie André Bédard

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 2310, rue Fleury E.
Ville/Arrondissement/Quartier Montréal/Ahuntsic
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction 1951
Propriétaire Cosmo Roselli
Style architectural
Nombre d’étages 2
Superficie 416,20 m2
Évaluation foncière 574 300 $
Historique des fonctions Pharmacie d’officine
Fonction actuelle Garderie
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Pharmacie André Bédard
Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1956 à ?
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Pharmacie d’officine

Histoire du bâtiment:

En 1956, le pharmacien André Bédard ouvre une pharmacie au 2310 Fleury Est. Le bâtiment est aujourd’hui occupé par une garderie.

 

Pharmacie andré bédard

Bâtiment de la pharmacie André Bédard, Source : Google map.

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard

Date de rédaction: 2016/08/05
Date de publication: 2018/11/27

Ordre des pharmaciens du Québec – Édifice de la Confédération

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Si vous détenez des renseignements complémentaires ou d’autres photos, n’hésitez pas à nous contacter pour bonifier la fiche de ce bâtiment à jeanfrancois.bussieres@gmail.com.

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 160-1253 McGill College
Ville/Arrondissement/Quartier Montréal/Ville-Marie
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction 1927
Propriétaire Lord Realty Holdings LTD
Style architectural Néoclassique
Nombre d’étages
Superficie 18 301,30 m2
Évaluation foncière 51 900 00$
Historique des fonctions
Fonction actuelle Immeuble à bureaux
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Ordre des pharmaciens du Québec

 

Période d’occupation en lien avec la pharmacie 1972 à 1984
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Ordre des pharmaciens du Québec

Histoire du bâtiment:

Auparavant localisé sur la rue Laurier, l’Ordre des pharmaciens du Québec s’installe dans l’immeuble de la Confédération au début des années 1970. Il y reste jusqu’en 1984 alors que l’Ordre acquiert une copropriété dans le Vieux-Montréal. L’Édifice de la Confédération a été conçu par la firme d’architecte Ross & Macdonald. L’immeuble fut complété en 1927 et son style est considéré comme étant néoclassique.

1280px-1253McGillCollege.jog

L’Édifice de la Confédération, Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/1253_avenue_McGill_College

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard

Date de rédaction: 2016/08/05
Date de publication: 2018/11/20

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/1253_avenue_McGill_College

Pharmacie J.E. Tremble

Dans le cadre du 400ème anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert, l’URPP a entrepris des travaux de recherche sur le patrimoine pharmaceutique de la ville de Montréal. Dans cette section, il sera question de présenter un bâtiment ayant fait partie de l’histoire de la pharmacie métropolitaine.

Pharmacie Apothecaries Hall

Pour voir ce bâtiment sur la carte, cliquez ici.

Sommaire du bâtiment:

Variables Données
Adresse civique 1254 rue Ste-Catherine
Ville/Arrondissement/Quartier Ville-Marie
Bâtiment toujours existant Oui
Année de construction Vers 1885
Propriétaire Immeubles Primes inc.
Style architectural
Nombre d’étages 4
Superficie 1 331,80m2
Évaluation foncière 6 300 000$
Historique des fonctions
Fonction actuelle  Magasin
Nom de la pharmacie/institution/ compagnie Pharmacie J.E. Tremble
Période d’occupation en lien avec la pharmacie Vers 1891
Changements de propriétaires
Lien avec l’histoire de la pharmacie Pharmacie d’officine

Histoire du bâtiment:

Pharmacie J.E. Tremble autrefois, Source: BAnQ

Pharmacie J.E. Tremble autrefois, Source: BAnQ

Le pharmacien J.E. Tremble est né à St-Mary’s en Ontario. Il fait ses études au Ontario College of Pharmacy puis au Montreal College of Pharmacy. Il ouvre sa propre pharmacie en 1891 sur la rue Sainte-Catherine, coin de la Montagne. Entre 1904 et 1915, Tremble est président de l’Association pharmaceutique de la province de Québec, ancêtre de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Auteurs: Catherine Raymond
Pierre-André Savard

Date de rédaction: 2016/08/05
Date de publication: 2018/11/13

Sources:

  1. Bouteilles du Québec. JE Tremble. http://bouteillesduquebec.ca/publicites/tremble_je.htm [En ligne] (Site visité le 20160805).
  2. BAnQ http://collections.banq.qc.ca/bitstream/52327/2083016/1/2733010.jpg [En ligne] (site visité le 20160805).